Accueil > Actualités > Revue de presse > TICsanté - le SIB : 1er hébergeur public de données de santé agréé

TICsanté.com - 24 novembre 2010 - Hébergement des données de santé : le SIB est le premier établissement public agréé

Cette dépêche parue le 24 novembre 2010 sur le site TICsante.com  - le journal APM de l'informatique - revient sur l'agrément du SIB en tant qu'hébergeur de données de santé à caractère personnel délivré le 10 novembre 2010 par le ministère de la Santé.

Hébergement des données de santé : le SIB est le premier établissement public agréé

TICsante.com

PARIS, 24 novembre 2010 (PARIS, TICsanté) – Le Syndicat Interhospitalier de Bretagne (SIB) est le premier établissement public de coopération hospitalière à obtenir l’agrément du ministère de la Santé en tant qu’hébergeur de données de santé à caractère personnel et entend désormais accroître son activité dans ce domaine.

La décision du ministère de la Santé, datée du 10 novembre 2010, agrée l’activité d’hébergement de données de santé du SIB "au titre de l’application Alfa-Lima", que l’établissement public décrit comme une "plateforme de télésanté", dans un communiqué publié sur son site Internet le 19 novembre. Cette activité avait déjà fait l’objet d’une déclaration à la Commission nationale informatique et libertés en 2004, rappelle le SIB.

"Nous sommes la première structure de coopération publique hospitalière à recevoir cet agrément", souligne Robert Crépeaux, directeur technique du SIB, dans un entretien à TICsanté.

En effet, cinq sociétés par actions, quatre sociétés anonymes, deux SARL et un consortium industriel ont obtenu l’approbation ministérielle, ainsi que le groupement de coopération hospitalière (GCS) Emosist-FC (Ensemble pour la modernisation des systèmes d’information de santé et le développement de la télémédecine en Franche-Comté), « de droit privé » par ses statuts, remarque-t-il.

Cependant, les demandes d’agrément d’autres structures publiques seraient en cours d’instruction, dont celles du Mipih (Midi Picardie informatique hospitalière) et du SiiH 59/62 (Syndicat interhospitalier d’informatique hospitalière du Nord-Pas-de-Calais), signale-t-il.

La suite logicielle Alfa-Lima est exploitée par les groupements de coopération sanitaires (GCS) Réseau Télésanté Bretagne et Planet Santé, en région Pays de la Loire, qui utilisent ses fonctions d’authentification et d’annuaire des professionnels de santé, de portails et de messagerie sécurisés, d’identification des patients et de gestion de dossier médicaux partagés. "Les vrais utilisateurs sont les réseaux de santé", précise-t-il.

Environ 100.000 dossiers, concernant 65.000 patients, sont conservés par l’établissement public, qui dispose d’un datacenter et en aménage un second dans ses locaux, à Rennes (Ille-et-Vilaine). Alfa-Lima est également le support de la plateforme de communication régionale du CHRU de Lille, hébergée par le SiiH 59/62.

Le SIB estime que son activité d’hébergement d’applications et de données de santé génèrera un chiffre d’affaires de 500.000 euros en 2010 et se fixe "des objectifs plus élevés. Nous voulons multiplier cette somme par six ou sept dans les quatre ans qui viennent", annonce-t-il.

A cette fin, le SIB "s’oriente vers l’hébergement de systèmes d’information hospitalier [avec] une préférence pour les logiciels que nous éditons", indique-t-il. A ce jour, 50 établissements de santé sont équipés du dossier patient informatisé Sillage et 110 autres gèrent leurs circuits du médicament et des dispositifs médicaux à l’aide du progiciel Genois.

L’offre pourrait être étendue "par la suite [à] certains des logiciels que [le SIB] distribue", comme le dossier patient informatisé Osiris, développé par la société Corwin, actuellement en service dans 25 établissements de santé. "Si nous voulons promouvoir l’hébergement des SIH, il faudra que nous soyons plus œcuméniques que nos propres productions", explique-t-il.

Cette doctrine s’accorde aux objectifs de l’association française des hébergeurs agréés de données de santé à caractère personnel (Afhads), concile que le SIB a d’ores et déjà entrepris de rejoindre./gb/vr

 

En savoir plus

Consultez l'article original sur TICsante.com