Accueil > Actualités > Revue de presse > Le Sib a placé l'éthique au cœur de ses dernières journées

Flux RSS

Pour recevoir toutes
les actualités du SIB

abonnez vous au fil RSS

Hospimédia - Le Sib a placé l'éthique au cœur de ses dernières journées

11/04/2017
2017-04-11_Le Sib a placé l'éthique au cœur de ses dernières journées - illustration

 

Les huitièmes journées des adhérents du groupement d'intérêt public (GIP) du Sib, organisées du 30 au 31 mars, ont été placées cette année sous le signe de l'éthique. Une thématique choisie il y a plus d'un an, a indiqué à Hospimedia Baptiste Le Coz, directeur général adjoint, à l'issue de ces journées. "Il s'agit d'un fil rouge qui correspond aux valeurs du Sib et de son projet d'entreprise" (lire notre article ). En outre, a-t-il précisé, "c'est une thématique essentielle dans la période actuelle", notamment de mise en place des groupements hospitaliers de territoire. Le Sib, en effet, a souhaité aborder ce sujet des groupements sous un autre angle. Le grand témoin, Yves Charpak, chercheur en santé publique, a dans ce cadre insisté sur la nécessité d'aborder ces sujets en étant adogmatique, en remettant chaque fois le sujet dans sa complexité. Le Sib a fait témoigner un représentant des usagers, Hubert Stephan, président du Collectif interassociatif sur la santé (Ciss) de Bretagne, "souvent les grands oubliés", a spécifié Baptiste Le Coz. Ce qui ressort de ces discussions, a souligné le directeur général du Sib, est qu'il "faut se questionner en permanence".

 

Présents lors d'une table ronde, les représentants des fédérations, David Gruson, délégué général de la FHF, Jean-François Goglin, responsable des systèmes d'information (SI) à la Fehap, et Emmanuel Daydou, directeur de la prospective à la FHP, ont évoqué les enjeux pour les SI de la mise en place des GHT. Ces derniers estiment, a expliqué Baptiste Le Coz, que la logique de l'information unique et de la convergence n'est pas suffisante par rapport à l'objectif du parcours patient. La problématique de l'interopérabilité reste une dynamique et problématique forte. En ce sens, le Sib a développé son portail e-den. Une plateforme qui gère l'interopérabilité et permet aux établissements, notamment de petite taille, de ne pas partir sur les outils des établissements plus importants. Olivier Morice-Morand, directeur général du SIB, a noté auprès d'Hospimedia, que cet outil met à disposition les ressources des établissements, gère les identités ou encore transmet les informations importantes du patient et est ouvert sur la ville. Les professionnels de santé ont ainsi accès à toutes les informations quel que soit l'établissement du GHT.

 

 

Pour information

L'article original est consultable sur le site d'Hospimedia .