Accueil > Actualités > Revue de presse > DSIH - Hébergement de données de santé : l'approche "sur mesure" du SIB

Flux RSS

Pour recevoir toutes
les actualités du SIB

abonnez vous au fil RSS

Actualités

Le SIB participe au Forum International de Cybersécurité 2019

21/01/2019 - Rendez-vous au Forum International de Cybersécurité 2019

Retrouvez le SIB au FIC, le rendez-vous européen incontournable de la cybersécurité, les 22 et 23 janvier sur le pavillon Bretagne / Pôle d’Excellence Cyber



Toutes les actualités

DSIH - janvier 2013 - Hébergement de données de santé : l'approche "sur mesure" du SIB

Cet interview paru en janvier 2013 dans le numéro 8 du magazine spécialisé DSIH  s'intéresse à l'approche "sur mesure" du SIB en matière d'hébergement de données de santé  : interview de Claudie DAVID, Responsable du Pôle Télésanté et Hébergement de données de santé  au SIB.

Hébergement de données de santé : l'approche "sur mesure" du SIB

DSIH - janvier 2013 - Hébergement de données de santé : l'approche "sur mesure" du SIB

Hébergeur historique de données de santé dans le paysage hospitalier français, le SIB s’est récemment doté d’un data center à l’état de l’art pour répondre aux besoins de ses adhérents et conforter le développement de son activité d’hébergement d’applications et de données de santé.

Claudie David, Responsable du Pôle Télésanté et Hébergement de données de santé au SIB, fait le point pour DSIH. 

 

 

DSIH : Pourquoi confier au SIB l’hébergement de ses données de santé ou, plus globalement, l’hébergement de son système d’information ?

Claudie David : Compte tenu de la densité des Systèmes d’Information Hospitaliers (SIH), de la diversité des briques logicielles et des technologies qui les composent, leur gestion, leur maintenance et leur modernisation sont désormais de plus en plus complexes. Les établissements de santé doivent disposer, en interne, de suffisamment de ressources avec toutes les expertises techniques nécessaires. Il leur faut s’appuyer sur une infrastructure matérielle sécurisée et disponible  et pouvoir mettre en place une astreinte technique. Certains centres hospitaliers, de taille moyenne ou petite, ne peuvent pas réunir ces 3 conditions. Dans ce cas, faire héberger ses données de santé et son SI  au SIB est un choix pertinent pour s’assurer que ce dernier soit sécurisé, maintenu et disponible. Cela permet, ainsi, de libérer du temps des équipes informatiques pour accompagner les agents de l’établissement – professionnels de santé et personnels administratifs – dans l’appropriation optimale de leurs outils de travail informatiques et dans le déploiement de nouvelles solutions.

DSIH : Le SIB est une structure publique. Pensez-vous que cela soit un élément différenciant important pour les hôpitaux ?

C. D. : Oui, c’est un élément important. Confier l’hébergement de ses données de santé à une structure publique agréée, gouvernée par ses propres adhérents, sans actionnaires à rétribuer… une structure pérenne, qui compte près de 40 ans d’activité en informatique de santé, dont 25 dans l’hébergement et dans l’édition de progiciels médicaux… au SIB, nous pensons qu’être public, garantissant un hébergement sur le territoire national, a du sens pour beaucoup de responsables hospitaliers. Et ce n’est clairement pas le seul élément différenciant !

DSIH : Justement, qu’est-ce qui distingue l’offre du SIB de celles d’autres hébergeurs agréés ?

C. D. : Le SIB est une structure de coopération interhospitalière, dont l’objet est de développer des services mutualisés, qu’un établissement seul ne saurait construire pour ses propres besoins. Notre offre d’hébergement a été conçue sur ce modèle, avec : une infrastructure sécurisée, hautement disponible (24h/24, 7j/7), capable de s’adapter aux évolutions technologiques ; des équipes techniques et fonctionnelles en mesure de gérer la maintenance et l’évolution des équipements et des progiciels que nous éditons ou diffusons ; des consultants spécialisés en interne à même de traiter toute problématique ayant trait au SIH et à son hébergement – schéma directeur, sécurité, urbanisation, normes, réseaux, CPS… Un de nos points forts est de proposer un hébergement qui s’adapte aux besoins réels de l’établissement : un hébergement « sur mesure », apte à supporter l’ensemble des technologies utilisées actuellement par les SIH, indépendamment des fournisseurs… ce qui n’est, en définitive, pas si courant.

DSIH : Quelques chiffres sur votre activité d’hébergement de données de santé ?

C. D. : Le SIB héberge plus de 180 000 dossiers patients, émanant des services mutualisés, des SI hébergés d’établissements de santé et des plates-formes de télésanté régionales. Notre data center a été conçu pour héberger près de 100 SIH, soit plus de 1 500 000 dossiers patients. Le prochain projet d’établissement du SIB – 2013-2017 – définira les étapes suivantes de cette ambition.

En savoir plus

Consulter l'article sur le site de DSIH  [page 68]