Accueil > Actualités > Revue de presse > 19/03/2015 - MySIH - Solutions décisionnelles et SIH

19/03/2015 - MySIH - Solutions décisionnelles et SIH

Le SIB dans le marché du SIH aujourd'hui, vu par MySIH.

Solutions Dedisionnelles et SIH

La loi HPST ou encore le programme Hôpital Numérique, au travers des exigences du domaine D5, aura au moins eu comme effet de remotiver les éditeurs pour proposer des solutions de « Business Intelligence » en Santé et favoriser l'émergence de nouveaux acteurs en accompagnement...

Aujourd'hui, le phénomène « Big Data » est particulièrement sensible au sein des SIH des établissements, dont certains sont équipés depuis près de 20 ans de dossiers médicaux informatisés. Il devient essentiel d'exploiter ces données et de les mettre en évidence dans le cadre des activités des professionnels de santé. Depuis 2009, les réformes menées dans la Santé (Loi HPST, Programme Hôpital Numérique, FIDES, etc.) et les mesures de maîtrise des dépenses publiques participent à la simplification de la gouvernance hospitalière et à l'émergence de nouveaux acteurs. Ainsi, dans le cadre du programme Hôpital Numérique, le domaine D5 est essentiellement axé sur la mise en œuvre et l'exploitation d'un infocentre : quel éditeur ne s'est pas rangé sous cette bannière « D5 » pour, indirectement, se repositionner au cœur des SIH de demain !?

Un marché en pleine croissance

De nombreux éditeurs intègrent à leur offre des tableaux de bord basés sur QlikView. Certains proposent même une intégration de type OEM du moteur d'analyse QlikView. Face à cette approche, des sociétés telles que Cil Santé, Keyrus, Sedona (SyAME) ou encore PromeSIH misent plus sur leurs capacités « métier » pour proposer des solutions clés-en-main. L'enjeu n'est plus technique, ni ergonomique, il faut être capable d'appréhender l'environnement SIH pour pouvoir agréger les informations financières et médicales selon des axes les plus pertinents possibles. Du point de vue d'un établissement, le choix est stratégique : fédérer en interne une équipe « BI » de conception du Datawarehouse de l'établissement (voir des établissements dans le cas d'un groupement), ou disposer d'applications tierces « presse-boutons » dont la pertinence dépendra fortement de la compétence « métier » des prestataires et de leurs connaissances des systèmes amont constituant les sources de données. Le fait qu'aujourd'hui un SIH est une sorte de « puzzle » d'applications « best of breed » favorise I'émergence d'acteurs spécialistes en accompagnement « métier » autour de la BI. Un établissement a tout intérêt à privilégier une solution proposant non seulement une analyse des recettes mais aussi une étude des coûts basée - à minima - sur le GHM.

Le SIB : un pôle décisionnel dédié et 20 ans de métier

Au SIB, le Décisionnel est piloté par des équipes expertes dans le domaine décisionnel hospitalier avec pour missions le développement de solutions et l'accompagnent des etablissements (prestations personnalisées métiers ou techniques). Notre spécificité est de proposer aux CH locaux une équipe dédiée de contrôleurs de gestion pour un service décisionnel de contrôle de gestion mutualisé et centralisé. Nous participons activement aux groupes de travail des instances ANAP, DGOS, ATIH et ARS, ainsi qu'au séminaire annuel d'étude nationale des coûts (ENCC). Notre offre (#MAGELLAN), issue d'une expertise de plus de 20 ans, propose une approche modulaire à déploiement rapide et progressif. Nous proposons bien évidemment une réponse à la T2A et au pilotage PMISI de l'établissement (tableaux de bord BO) mais aussi une réponse à la nouvelle gouvernance via un portail décisionnel (intégrant QlikView). Les méthodologies de tous les guides réglementaires de comptabilité analytique sont implémentées dans notre produit (CAR, ENCC, TCCM, base Angers CRéA, coûts par sépur). #MAGELLAN est par ailleurs un progiciel autonome qui récupère automatiquement, via des connecteurs, les données de vos applications métiers. Le produit évolue en fonction des demandes proposées par les opérationnels issus de plus de 40 établissements dont 5 CHU (Lille, Rennes, Marseille, Toulouse, Amiens), plusieurs CH et EPSM.

 

My SIH : commentaire

L'Interopérabilité au sein des SIH a commencé par des interconnexions anarchiques. Aujourd'hui, grâce aux normes et protocoles, HL7 en tête de liste, on peut espérer connecter X et Y via une simple multiprise. En ce qui concerne la BI, à quand les « modèles » de Datawarehouse (par exemple par type d'activité : MCG, SSR, PSY, HAD, etc.) dans lequel il suffirait de déverser les données pour obtenir des analyses et des tableaux de bord normés ?