Accueil > Actualités > Les dernières actualités > DSIH - Le SIB met le patient au coeur des démarches GHT

DSIH - Le SIB met le patient au coeur des démarches GHT

12/05/2017

Dans le cadre de son dernier numéro (n°21 - mai 2017) le magazine DSIH a interviewé Emmanuel ELIE  en charge de l'offre GHT du SIB.

DSIH21_GHT

Dans le contexte de mise en œuvre des groupements hospitaliers de territoire (GHT), les 8èmes journées des adhérents du SIB ont permis aux différentes équipes du SIB de présenter plus en détails leurs réponses aux enjeux SI des établissements de santé. A quelques semaines de la Paris Healthcare Week, DSIH y fait le point avec Emmanuel ELIE en charge de l’offre GHT du SIB.

DSIH : Comment définissez-vous l'offre GHT du SIB ?

Emmanuel ELIE :  La mise en place des GHT pose des questions très variées aux établissements de santé pour des contextes présentant aussi des différences notables. En effet tant la constitution même des GHT, que leurs typologies de patientèles ou la nature des collaborations autours des parcours de soins, présentent de fortes variabilités.

Le SIB, au travers de ses produits, ses prestations de service et ses savoir-faire, dispose des solutions techniques et des capacités d'accompagnement pour répondre aux enjeux posés par la  mise en œuvre des GHT. Si l’on se réfère au guide méthodologique « stratégie, optimisation et gestion commune d’un système d’information convergent d’un GHT » de la DGOS, nous avons des réponses complètes sur 3 des 4 fonctions à centraliser sur l’établissement support (gestion et rapprochement des identités patient, DIM de territoire, fonction achats) et la totalité des fonctions à mettre en commun avec les établissements parties (pharmacie, gestion des agendas et des rendez-vous, continuité de soins, gestion mutualisée du laboratoire et de l’imagerie).

Par ailleurs, notre offre GHT s’appuie également sur notre plate-forme de communication, d’échange et de partage e-Den conçue spécifiquement pour les GHT, nos solutions en matière de pilotage médico-économique et décisionnel, d’hébergement de données de sante et de systèmes d’information hospitaliers (SIH) et notre expertise d’accompagnement à la mutualisation avec la fusion de SIH.

 

DSIH : Le SIB a fortement communiqué sur l’interopérabilité. Comment abordez-vous la démarche de SIH convergent ?

EE : Plusieurs aspects à cette question. Tout d'abord, l'ensemble des logiciels que nous éditons est multi-entités juridiques (Multi-EJ). D'autre part, le dossier patient Sillage, la suite décisionnelle Magellan ou la plate-forme e-Den disposent déjà des connecteurs pour se raccorder aux SI existants, permettant une transition en souplesse vers une architecture convergente.

En effet, l'interopérabilité est inévitable. Le logiciel qui couvre parfaitement l’ensemble des attentes de tous les métiers de l’hôpital n’existe pas. Tous les éditeurs travaillent à cette satisfaction d’ensemble, et le SIB propose un écosystème intégré très riche et cohérent, mais des logiciels de niche resteront en place encore quelques temps. Il faut pouvoir tout de suite faire coopérer les briques du SIH en attendant la finalisation des travaux, qui au-delà du choix de briques fonctionnelles uniques, doivent faire converger les référentiels, informations patients, livret thérapeutique ou annuaires, ainsi que les pratiques en place et paramétrages, ce qui représente un challenge majeur pour les établissements de santé.

Le SIB aborde la convergence des SI comme une opportunité, et nous proposons le savoir-faire pour mener à bien un tel chantier. Il y a quelques questions évidentes sur l'existant des bases patient, mais l'expérience est précieuse pour maîtriser les scénarii de reprise des données, et produire les outils nécessaires. La concentration des SIH transforme l'évaluation des bénéfices/risques et ouvre sur la gestion des compétences et l'opportunité d'externaliser des services. Il est aussi pertinent de regarder le partage contractuel des responsabilités sur les interfaces pour activer les bons mécanismes en cas de défaillance. Ces questions et bien d'autres font partie d'une méthodologie fiabilisée  et éprouvée depuis 20 ans par le SIB dans l'accompagnement à la mutualisation des SIH de ses adhérents.

 

DSIH : Qu'est-ce qui distingue vos solutions sur le marché ?
 EE  : Sur la base des solutions Alfa Lima et Sillage, appliquées aux réseaux de soins et aux CHT, le SIB a conçu e-Den, à la fois portail des patients et des professionnels de santé, mais aussi plate-forme d’échanges et de mise en commun du dossier patient à l'échelle du GHT, via des interfaces totalement normalisées adoptant notamment le standard HL7 FHIR

e-Den ne se contente pas de rattacher les documents de la prise en charge à un patient, mais constitue une vue complète de tous les séjours de soins du patient au sein du GHT, donnant corps aux relations entre les différentes prises en charge, affecte les documents à chaque séjour, et offre des données structurées suivant les référentiel en vigueur (CIM10, SNOMED-CT, …). Ainsi, tout DPI en relation avec e-Den bénéficie des allergies, antécédents, données physiopathologiques et localisation, directement exploitables dans ses mécanismes de prise en charge. Tout DPI appuyé sur e-Den voit le patient comme s’il était DPI unique de l'ensemble du GHT. Ce partage s'étend au patient lui-même et à la médecine de ville.

Sillage est déjà un logiciel médical puissant et complet, couvrant circuit du médicament et production de soins multimodale, dossier patient informatisé, bien sûr, mais aussi gestion des agendas ou recueil de l'activité pour ne citer que cela. Avec le Multi-EJ et e-Den, Sillage sécurise, une prise en charge multiple du patient au travers de l'ensemble des établissements et contextes du GHT, sur la base de données fortement structurées, donc exploitables par d’autres logiciels.

Ainsi, la prescription d'un examen peut se faire dans un établissement A, arriver directement en demande d'acte au plateau technique de l'établissement B. Les résultats d'analyse enrichiront le dossier du patient de l'établissement A et sur e-Den, partageable instantanément dans tout le GHT. Le rendez-vous d'analyse aura créé une proposition de codage d'acte. Entre-temps, le patient se sera vu notifié son rendez-vous par mail et SMS, son plan de soins aura été tenu constamment à jour des détails, et les agendas individuels des médecins auront été mis à jour sur leur smartphone ou tablette.

Ce qui fonctionne de manière fluide au travers de Sillage et e-Den, reste ouvert car le SIB a fait le choix de bannir toute technologie propriétaire de ses interfaces. Les apports du standard HL7 FHIR permettent, de croire en l’interopérabilité, car non seulement les ressources forment des ensembles de données cohérents par nature, mais la norme vient avec sa technique d’implémentation, réduisant ainsi les risques d’interprétation de chaque éditeur. Nombre d’éditeurs ont également fait le choix de FHIR.

Aussi, cet écosystème complet et cohérent génère de la donnée, donc des possibilités de pilotage. Pour cela Magellan dispose déjà de datamarts sur les trois dimensions complémentaires du décisionnel, à savoir PMSI, ressources humaines et financier. Les indicateurs que Magellan permet de constituer, offrent un pilotage par activité, établissement ou GHT, et toutes les combinaisons envisageables de ces trois axes de consolidation en architecture centralisée ou distribuée au choix de chaque GHT.

DSIH : Dans votre offre vous parlez de prestations de service. Que recouvrent-elles réellement ?

EE : Oui, nous appuyons notre offre sur un ensemble de prestations de services. A l'exemple de l'hébergement de données de santé à caractère personnel. Nous avons été la première structure publique à être agréée pour cela. Depuis, nous avons enrichi nos capacités et venons d’être agréés tiers-archiveur par le service interministériel des archives de France (SIAF). Les contraintes techniques et compétences requises sont véritablement élevées pour obtenir un service de qualité. C’est sur ce niveau de service qu’une structure spécialisée comme le SIB se distingue. L'investissement que cela représente est lourd pour des structures hospitalières dont ce n'est pas le premier métier. Le SIB est aujourd'hui hébergeur de données de santé et de logiciels très variés, pas uniquement ceux qu'il édite, avec un plan de reprise d'activité (PRA) efficace. Les architectures redondées et distantes peuvent revendiquer un niveau tier III, sur tous systèmes, en astreinte 24/7/365, relié par des réseaux dédiés et sécurisés de grande capacité que le SIB  opère sur tout le territoire. La question du stockage des données et des SI est capitale pour les établissements de santé d’un GHT. Dans ce contexte, avoir recours à un hébergeur agréé apparaît comme une solution pragmatique et pertinente.

Nos prestations de service, sont aussi des facilitateurs ou des compléments. Tel PMSI Web, qui est la production, à distance d’un établissement, de son PMSI avec contrôle qualité et tableaux de bord. Initialement proposées aux établissements ne disposant pas de ressources DIM, nos propres équipes DIM peuvent aisément compléter le dispositif d’un DIM de GHT.